Nos interventions2020-06-26T16:23:55+02:00

Nos interventions

Nos interventions devraient se situer dans les champs identifiés pour les propositions d’actions du CLUB-ECEF auprès des institutions susceptibles de les mettre en œuvre, ceci, même avant toute validation qui serait, le cas échéant, nécessaire par des instances étatiques. Ces institutions deviendraient alors des expérimentateurs ou pionniers de ces actions, engageant ainsi un processus de généralisation.

Pour le champ de l’éducation ou cohabitation, il s’agit d’établissements d’enseignement public ou d’enseignement privé sous contrat.

Pour les rites civils ou républicains il s’agit des autorités territoriales, les préfectures mais surtout les mairies tant les mairies, plus proches du citoyen, sont souvent leader dans l’organisation de nombre de de ces rites.

Le premier champ implique des interactions avec les autorités supérieures correspondantes : la DGESCO pour l’Education Nationale, les directions diocésaines pour l’enseignement catholique et directions similaires pour les enseignements privés sous contrat dépendant des autres religions.

Si le CLUB-ECEF a depuis sa création multiplié ces interactions, si le CLUB-ECEF a aussi dialogué avec nombre d’établissements, à ce jour il n’y a pas eu concrétisation d’action. C’est une des priorités du CLUB-ECEF.

Le second champ implique des interactions avec les instances étatiques ou gouvernementales concernées. Le CLUB-ECEF en a conduit plusieurs dont une avec un résultat très positif avec l’Observatoire de la Laïcité qui a repris dans un de ses avis, devenu avis du gouvernement sur « l’instauration de nouveaux rites républicains » deux de nos propositions d’actions du CLU-ECEF. Parallèlement, le CLUB-ECEF a aussi dialogué avec quelques préfectures et plusieurs mairies. S’il n’y a pas eu de concrétisation à ce jour, sauf dans une préfecture, l’avis de l’0bservatoire de la Laïcité devrait rapidement conduire à des premières mises en œuvre expérimentales au sein de mairies.

Dans ces deux champs on peut citer des interactions au niveau gouvernemental , au niveau de ministères (intérieur, justice, éducation) et toujours au niveau national l’enseignement privé sous contrat.

Niveau gouvernemental

L’Observatoire de la laïcité. C’est une commission consultative française chargée de conseiller et d’assister le Gouvernement quant au respect et à la promotion du principe de laïcité.

Le Comité Interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation.

Niveau Ministère de l’intérieur

Le Bureau central des cultes : il est chargé des relations avec les autorités représentatives des religions présentes en France et de l’application de la loi de 1905 en matière de police des cultes.

L’Office français de l’immigration et de l’intégration. Il est l’opérateur principal de la direction générale des étrangers en France qui conçoit et pilote les politiques d’immigration et d’intégration en France.

Niveau Ministère de la justice

Pour le Service pénitentiaire d’insertion et de probation qui s’occupe notamment de la réinsertion des détenus et plus particulièrement l’Association nationale des visiteurs de prisons qui travaille en collaboration avec ce service. Un visiteur de prison contribue bénévolement au bien-être des personnes détenues. Il les prépare à leur réinsertion dans la société. Recherche de contacts

Niveau Ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse

Le Conseil des sages de la laïcité. Le ministère s’est doté d’un conseil composé d’experts issus de tous les horizons, pour préciser la position de l’institution scolaire en matière de laïcité.

La mission “Prévention des discriminations et égalité filles-garçons » à la direction générale de l’enseignement scolaire qui élabore la politique éducative et pédagogique et assure la mise en œuvre des programmes d’enseignement des écoles, des collèges, des lycées et des lycées professionnels.