ILS EN ONT PARLE, ILS ONT ECRIT

A noter deux recensions de notre ouvrage l’une dans la Jaune et la Rouge, revue de l’association des anciens élèves et diplômés de l’Ecole Polytechnique, l’autre dans le Magazine des Ingénieurs de l’Armement, revue de la Confédération Amicale des Ingénieurs de l’Armement. A noter aussi un article de présentation sur le site de Croyances et Villes et un autre dans « La Revue » de septembre 2019 de la Fraternité d’Abraham.

 Dans la Jaune et la Rouge :

Dossier : Arts, lettres et sciences Magazine N°750 Décembre 2019

Rédacteur : Christian Maldidier (54)

Créateurs, président et vice-président du CLUB-ECEF (citoyenneté, laïcité, union de nos bases, engagement citoyen, engagement -fraternel), Guy Lefrançois et Charles Desseaume ont animé l’écriture de ce livre qui fait l’analyse des rapports de notre République et des religions du Livre tant à travers les textes sacrés que les écrits de représentants reconnus.

Leur travail, qui répond aux inquiétudes d’une France traditionnellement républicaine et laïque devenue plurielle dans un environnement rapidement évolutif, est une étude rationnelle et sérieuse.

L’étude commence par le rappel des caractéristiques fondamentales de notre République, résumées dans notre devise, « Liberté, Égalité, Fraternité », tirées des textes successifs qui ont encadré, depuis la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, les -républiques qui se sont succédé.

Déclinant les trois mots clés, les auteurs retiennent 18 valeurs qui définissent la « capacité du vivre ensemble » de l’homme et du citoyen. Parallèlement, ils considèrent les religions (judaïsme, catholicisme, protestantisme, islam) et leur évolution dans le temps.

Ce socle étant défini, ils entreprennent un travail d’analyse des valeurs retenues pour la République et pour les quatre religions. Le constat est net, il y a toujours eu une convergence des pensées et attitudes des acteurs dans l’évolution de l’environnement ; cette adaptation a été continue parallèlement dans un monde devenu non seulement laïc mais pluriel.

La réalité de tous les jours n’est pas aussi parfaite qu’elle pourrait l’être : pour vivre en harmonie avec les autres il faut les connaître et les accepter ! Des efforts de formation et d’information doivent se poursuivre, et c’est un problème politique.

Un document passionnant !

Dans le Magazine des Ingénieurs de l’Armement :

CAMARADES ECRIVAINS : LE MAGAZINE DES INGENIEURS DE L’ARMEMENT

N° 118 LE SPATIAL

Cette planche fort bien documentée montre l’évolution des liens, notamment sur le plan juridique, entre les principes de la république et ceux des trois religions abrahamiques, en distinguant catholicisme et protestantisme. L’histoire des «lois», depuis les textes fondamentaux jusqu’à la (presque) complète séparation de l’Eglise et de l’Etat, est présentée sous trois thèmes (liberté, égalité, fraternité), déclinés en une vingtaine de principes et recèle, à la lecture attentive, des paradoxes peu connus.

Dans un style où transparaît une culture de recherche d’objectivité, et en cherchant à distinguer dans les religions ce qui est temporel et ce qui ressort de la foi ou du spirituel, il montre que sous cet angle il y a convergence entre les valeurs de la république et celles des religions. Travail collectif de l’association CLUB ECEF, déclarée d’intérêt général, il sert l’objectif d’une meilleure intégration de chacun dans la Nation au profit d’un mieux vivre ensemble.

Préfacé par Jean-Paul Delevoye.

Sur le site de Croyances et Villes,

Par Olivier Konarzewski, Directeur de la rédaction et de la publication –

21 avril 2019

Citoyenneté, fraternité, caractère laïque : notre République repose sur trois grands principes mais également sur un corpus de textes et quelques valeurs régulièrement invoquées tant par les Français eux-mêmes que par leurs gouvernants.

En son sein, tout citoyen français est un et indivisible. Mais si croyant, il est, ce que lui suggère sa foi, est-ce compatible avec ce que lui propose la République ?

Alors que l’éventualité d’amender la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État – pour accompagner la restructuration de l’islam de France – a été évoquée dans le débat public, dans un contexte qui voit la laïcité perpétuellement redéfinie et le vivre-ensemble régulièrement questionné voire malmené, République et Religions confronte les valeurs des trois religions abrahamiques (judaïsme christianisme, islam) avec celles de la République.

Dans un ouvrage structuré en trois parties, les auteurs nous proposent une étude comparée, rigoureuse et scientifique. des textes fondateurs – législatifs et religieux, resitués dans leur contexte, et dont ils s’attachent à dégager les points de convergence. Constitution et lois, traditions du judaïsme, du christianisme et de l’islam : autant d’écrits qui se rejoignent pour porter notamment respect de la liberté d’autrui, non ­discrimination et refus de l’arbitraire, solidarité …

Cette approche documentée est un outil constructif pour l’action autant qu’un plaidoyer pour rappeler les fondements du vivre-ensemble en République et inviter à « faire société » autour de ce qui nous rassemble.

Ouvrage édifiant, document de travail, ce livre au propos solidement argumenté, est à lire absolument !

Dans la revue de la Fraternité d’Abraham

N° 183 (Septembre 2019)

Le CLUB-ECEF (Citoyenneté, Laïcité, Union de nos Bases – Engagement Citoyen Engagement Fraternel), Association déclarée d’intérêt général, partenaire de la Fraternité d’Abraham, a produit au premier semestre 2019 l’ouvrage intitulé « République et Religions. Des valeurs communes pour une fraternité partagée » édité par les Editions Eyrolles – Collection Essais – et paru en avril.

Guy Lefrançois et Charles Desseaume, respectivement Président et Vice Président du CLUB-ECEF, en sont les coauteurs, non pas pour ce qu’ils sont intuitu personae, mais parce qu’ils représentent l’Association. Cet ouvrage est le résultat des travaux collectifs du CLUB-ECEF en particulier les contributions pour les textes relatifs aux religions sont le fait de personnalités religieuses reconnues. Il participe de la mission que s’est donnée le CLUB-ECEF, à savoir de contribuer à une meilleure intégration de chacun dans la Nation par une plus grande reconnaissance réciproque entre chacun avec son patrimoine propre et la Nation, et ainsi participer au cheminement vers une société apaisée.

Les auteurs ont demandé à Jean-Paul Delevoye d’en assurer la préface de par son vécu acquis quand il était Médiateur de la République.

Cet ouvrage donne une mesure de la compatibilité des valeurs portées par les religions abrahamiques (Judaïsme, Christianisme en distinguant catholicisme et protestantisme, et Islam) avec les valeurs de la République qui s’imposent à tout citoyen. Son objectif est de faire connaître le niveau de convergence constaté et montrer ainsi que les patrimoines de chacun ne sont pas un obstacle au vivre ensemble mais plutôt un enrichissement.

Pour la crédibilité de cette mesure, les auteurs se sont fixés deux contraintes :

– Avoir une préoccupation d’objectivité. Aussi, le choix a été de ne traiter que des données et non des opinions toujours sujettes à caution. Pour ce faire, les données ont été extraites de documents sources que sont les textes fondamentaux ou fondateurs et les textes qui éclairent aussi bien pour la République (DDHC 1789, différentes constitutions et quelques lois de rupture telle celle de 1905) que pour les religions (la torah et le talmud pour le judaïsme, bibles dont évangiles et textes des conciles et synodes pour le christianisme, coran, sunna, textes issus de l’ijtihad et les grandes déclarations d’autorités de l’islam pour l’islam).

– Distinguer pour les religions ce qui est temporel de ce qui ressort de la foi et du spirituel. Est appelé le « cru » ce qui est du ressort de la liturgie, de la foi de chacun. Il a été exclu de la réflexion. Est appelé le « vécu » ce qui est orienté vers l’autre, l’humanité. Il constitue le cœur de la réflexion

Avec la République comme référence, l’ouvrage débute par une partie historique, qui rappelle les contextualisations successives des textes fondamentaux de la République d’une part et de chacune des religions d’autre part. Elles ont souvent pour objet une réponse aux demandes de la société et en constituent son évolution.

Des textes fondamentaux de la République avec leurs contextualisations, d’une part sont ressorties trois exigences qui font l’objet d’un approfondissement : Citoyenneté, Caractère laïque de la République, Fraternité, d’autre part ont été identifiées 18 valeurs qui ont été classées selon les trois termes de la devise républicaine : Liberté, Egalité et Fraternité.

L’ouvrage se poursuit par une analyse, en partant des données issues des textes fondamentaux et des textes qui éclairent, pour chacune de ces valeurs du point de vue de la République et des points de vue des religions avec l’objectif d’observer, combien chaque valeur est partagée. Le constat est un haut niveau de partage ou convergence.

Face à ce constat d’après les textes d’un haut niveau de convergence des valeurs des religions avec celles de la République, dans un dernier chapitre les auteurs s’interrogent sur le pourquoi de la montée dans les dernières années des discours haineux, des actes racistes et antisémites, des extrémismes, du terrorisme sur fond de radication qui font le vécu effectif de la société française…

La conclusion, outre d’ouvrir des pistes qui aideraient à ce que ce vécu effectif se rapproche du vécu théorique tel qu’il devrait résulter des textes, montre l’importance pour que la Nation française fasse société que chacun s’engage envers les trois exigences identifiées : Citoyenneté, Caractère laïque de notre République, Fraternité.

2020-06-23T11:06:57+02:0023 juin 2020|Publications|