Instaurer une « CEREMONIE DE CREATION DE LA FAMILLE PARENTALE » – Développer le « PARRAINAGE REPUBLICAIN »

RAPPEL

La cérémonie du mariage civil est, depuis qu’il doit précéder tout mariage religieux, à ce jour le seul rite républicain essentiel souligner des éléments essentiels pour faire société :

  • Les devoirs et engagements réciproques entre les deux membres du couple, et envers la Nation,
  • Les devoirs et engagements envers les enfants déjà nés ou à venir, dont la responsabilité parentale et les devoirs de protection, d’instruction et d’éducation, notamment en ce qui concerne le respect des droits et devoirs du citoyen.

EVOLUTION DE LA STRUCTURE FAMILIALE SUR LES 50 DERNIERES ANNEES

Jusqu’aux années 1970, soit deux siècles après l’instauration d’une république démocratique, laïque et sociale, ce rite a concerné une très large majorité des citoyens et citoyens en devenir, les enfants.

En effet à cette date la société française présente ces caractéristiques :

  • Un taux de nuptialité (nombre de mariage pour 1000 personnes) de 8%, quasi stable depuis la révolution (hors les périodes conjoncturelles de guerre et d’après-guerre)
  • En conséquence de l’ordre de 400 000 mariages par an, avec un taux faible de divorces, environ 40 000 par an,
  • Une faible proportion d’union libre, de l’ordre de 5%,
  • Une faible proportion de famille monoparentale, de l’ordre de 9% dont plus de la moitié liée au veuvage et donc seulement 4% issue de couples séparés ou d’absence de père.

A cette très grande proportion de citoyens bénéficiaires de la cérémonie du mariage civil et des messages qu’elle porte, il convient d’ajouter, ce qui est apporté par les mariages religieux. En effet, ces 400 000 mariages civils sont […]

2020-10-01T19:38:51+02:0030 septembre 2020|Non classé|

Communiqué de Presse

RÉPUBLIQUE ET RELIGIONS Des valeurs communes pour une fraternité partagée
par Guy LEFRANÇOIS & Charles DESSEAUME
préface de Jean-Paul Delevoye,
ancien médiateur de la République
avec les contributions de Claude Sultan, Jean-Charles Descubes, Tarik Abou Nour, Abderrahman Belmadi et François Clavairoly, notamment.
224 pages / 16 €
>en librairie le 25 avril

Aux sources de la laïcité à la française.
Citoyenneté, fraternité, caractère laïque : notre République repose sur trois grands principes mais également sur un corpus de textes et quelques valeurs, régulièrement invoquées tant par les Français eux-mêmes que par leurs gouvernants.
En son sein, tout citoyen français est un et indivisible. Mais si croyant il est, le vécu que lui suggère sa foi est-il compatible avec celui que lui propose la République ?

Lire le Communiqué de Presse

2020-06-23T14:50:38+02:0023 juin 2020|Non classé, Publications|

Débat décembre 2017 : Points forts et Questions de la salle

Points forts à retenir.

  • Chacune des religions est fondée sur la révélation de Dieu aux croyants.
  • La République, issue d’un changement de régime radical, conserve lors de ce changement un caractère de spiritualité sous la forme de « l’Être Suprême ».
  • Le lien est évident entre les 10 commandements et la Déclaration d’indépendance américaine, dont s’inspire la Déclaration des droits de l’homme et du Citoyen de 1789 puis la déclaration universelle de 1948. La franc-maçonnerie tient à préciser : « Convergence religions et République, peut-être, mais qu’en est-il des territoires perdus de la République » ?
  • Pour la République, les Constitutions sont des textes de compromis et les lois des garde-fous, qui s’inspirent bien souvent de textes religieux, philosophiques ou juridiques antérieurs.
  • Pour les religions, les « textes qui éclairent », élaborés par des responsables religieux, résultent toujours d’un compromis. Ainsi le concile Vatican II, terminé en octobre 1962, met en évidence l’origine juive du christianisme ainsi qu’une certaine reconnaissance de l’Islam. Cependant, concernant l’Islam, au-delà des textes qui éclairent (discipline du fiqh) il y a parfois des dérives de lecture de la source : le Coran.
  • Concernant les rapports entre République et religions, il est souligné les contributions considérables de la Réforme dans le domaine social.
  • Dès lors que les fondamentaux républicains et religieux résultent de compromis et de l’intelligence s’adressant à la même société, des convergences doivent apparaître.
  • Malheureusement, en dépit de ces convergences, on constate des faits et actes contre la République et la citoyenneté au nom des religions. […]
2020-06-16T18:50:45+02:0016 juin 2020|Non classé|

Assemblée Générale du 28 Mars 2018

A l’issue de la Réunion Plénière du Mercredi 14 Mars 2018, l’Assemblée Générale s’est tenue le Mercredi 28 Mars 2018.

A cette occasion le Président a donné lecture du Rapport Moral et du Rapport d’activité et vivement remercié l’ensemble des intervenants de toutes leurs actions pour faire vivre le CLUB-ECEF;

Vous pouvez consulter le compte-rendu de cette assemblée générale ainsi que les deux rapports sur :

CR AG 2018 CLUB-ECEF

RAPPORT MORAL CLUB-ECEF 2018

RAPPORT ACTIVITE CLUB-ECEF 2018

 

2018-04-10T13:35:00+02:0029 mars 2018|Non classé|